indemne

indemne

indemne [ ɛ̃dɛmn ] adj.
• 1525; indampne 1384; lat. indemnis, de damnum « dommage »
1Vx (Dr.) Qui n'a pas éprouvé de perte; qui est indemnisé, dédommagé.
2(1867; indamne XVe) Mod. Qui n'a éprouvé aucun dommage. Sortir indemne d'un accident (cf. Sain et sauf). Les Turcs « voulaient profiter de l'occasion pour sortir indemnes de cette guerre » (Thiers).
⊗ CONTR. Endommagé; atteint.

indemne adjectif (latin indemnis) Qui n'a pas éprouvé de dommage physique : Il est sorti indemne de l'accident. Qui n'est pas atteint dans son intégrité morale : Sortir indemne d'une vilaine affaire.indemne (difficultés) adjectif (latin indemnis) Prononciation [̃ ;&ph88; ;ɛ ;&ph97; ;&ph98; ;], le m et le n se font entendre, comme dans indemnité. Orthographe Attention au groupe -mn- dans indemne et dans les mots de la même famille : indemnisation, indemniser, indemnité.indemne (synonymes) adjectif (latin indemnis) Qui n'a pas éprouvé de dommage physique
Synonymes :

indemne
adj. Qui n'a souffert aucun dommage, aucune blessure. Sortir indemne d'un accident.

⇒INDEMNE, adj.
Qui n'a pas subi de dommage.
A. — ,,Qui n'a pas éprouvé de perte, qui est indemnisé, dédommagé. Il s'emploie principalement dans ces phrases : Rendre quelqu'un indemne. Sortir indemne d'une affaire`` (Ac. 1935).
B. — 1. Qui n'est pas atteint dans son intégrité physique, matérielle.
a) [En parlant de pers.] Synon. sain et sauf. Sortir indemne d'un accident. Je pense à ceux que j'ai connus (...). Presque tous réformés, mutilés, disparus (...). Combien d'entre eux finiront la guerre indemnes? (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 986).
b) [En parlant de choses] Synon. intact. Pendant le bombardement, tel quartier fut indemne (Ac. 1935). Brunet lève la tête : les maisons sont indemnes, mais toutes les vitres sont cassées (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p. 206).
2. Qui n'est pas atteint par une maladie, en particulier par une maladie contagieuse. Famille indemne de maladies mentales; vache, étable indemne de tuberculose; vignoble indemne du phylloxéra. Aucun organe ne reste longtemps indemne, parfaitement sain, chez un sujet atteint de misère physiologique (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 306). Les hématomes intra-cérébraux (...) se rencontrent (...) fréquemment chez des sujets jeunes indemnes de toute tare cardio-vasculaire (QUILLET Méd. 1965, p. 338) :
1. Richard trouvait qu'il ne fallait rien pousser au noir et que la contagion d'ailleurs n'était pas prouvée puisque les parents de ses malades étaient encore indemnes.
CAMUS, Peste, 1947, p. 1255.
C. — Au fig., littér.
1. Qui n'est pas affecté, atteint par une chose considérée comme mauvaise. Conduite indemne de calculs. La grève s'était aggravée (...) à Saint-Thomas, jusque-là indemne, des hommes manquaient (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1456). Les littérateurs modernes indemnes d'esprit de système ne se bornent pas à pratiquer ce manquement, ils s'en vantent (BENDA, Fr. byz., 1945, p. 212) :
2. Costals ne hait pas le christianisme. Pour qu'il haïsse cette croyance, il faudrait qu'elle eût contaminé un être qu'il aime. Or, tous ceux qu'il aime en sont indemnes.
MONTHERL., Lépreuses, 1939, p. 1488.
2. Qui n'est pas atteint dans son intégrité morale, dans sa réputation. Sortir indemne d'un procès. Est-il vrai (...) que le ministre ait fait demander à M. Esterhazy (...) de ne pas poursuivre ses accusateurs au cas où il sortirait indemne de l'enquête? (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p. 21).
Prononc. et Orth. : []. Ac. 1798, 1835 : ,,se prononce comme dans Jérusalem``, []. MARTINET-WALTER 1973 [-], [-] (12/5). Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1384, Indampne « exempt de toute redevance » (doc. ds MORLET, p. 177); 1525 indemne (doc. in FÉLIBIEN, Hist. de Paris, III, 584b ds GDF.); 2. ca 1500 indamne « qui n'a pas subi de dommages » (Jardin de santé, I, 129, ibid.). Empr. au lat. indemnis « qui n'a pas subi de dommage », qui prit en lat. médiév. le sens de « exempt » (Xe s. ds BLAISE Latin. Med. Aev.). Fréq. abs. littér. : 86.

indemne [ɛ̃dɛm; ɛ̃dɛmn] adj.
ÉTYM. 1525, « exempt de redevance »; indampne, même sens, 1384; lat. indemnis « qui n'a pas subi de dommage »; « exempt », en lat. médiéval, de in- (→ 1. In-), et damnum « dommage ». → Dam.
1 Vx. (Dr.). Qui n'a pas éprouvé de perte; qui est indemnisé, dédommagé. || « Sortir indemne d'une affaire » (Académie).REM. Cet exemple serait compris au sens 2.
2 (1867; indamne, XVe). Mod. Qui n'a éprouvé aucun dommage. || Sortir indemne d'un accident. Sain (et sauf). || Aucun des belligérants ne sortit indemne du conflit.(Choses). || « Pendant le bombardement, tel quartier fut indemne » (Académie).
1 Ils (les Turcs) voulaient profiter de l'occasion pour sortir indemnes de cette guerre, sans se mêler de la querelle qui allait s'engager (…)
Thiers, Hist. du Consulat et de l'Empire, XLIII.
(1885, Zola). Qui n'est pas atteint par une influence (jugée néfaste).
2 (…) l'air de la Sorbonne (…) empêchait tout dégagement de féminité, et Jerphanion, qui ne demandait qu'à être troublé, restait indemne.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XV, p. 148.
Indemne de (un mal). || Être indemne d'une maladie, de la contagion. || Vignoble indemne de phylloxéra (in T. L. F.).Fig. || « Tous ceux qu'il aime en sont indemnes (de cette croyance, le christianisme) », Montherlant, les Lépreuses, in T. L. F.
3 Fig. Dénué de. || Conduite indemne de calculs (in T. L. F.).
CONTR. Endommagé. — Atteint.
DÉR. Indemniser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • indemne — adjetivo 1. Que no ha sufrido ningún daño o perjuicio: Salió indemne del juicio. Resultó indemne en la pelea …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • indemne — Indemne, Indemnis. Desdommager aucun, et le rendre indemne, Praestare aliquem indemnem. Vlpian. Versuram omnem rei persoluere. Bud …   Thresor de la langue françoyse

  • indemne — adj. 2 g. 1. Que não sofreu dano ou prejuízo. 2. Incólume; ileso.   ♦ Grafia no Brasil: indene …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • indemne — (Del lat. indemnis). adj. Libre o exento de daño …   Diccionario de la lengua española

  • INDEMNE — adj. des deux genres T. de Jurisprudence Qui n’a pas éprouvé de perte, qui est indemnisé, dédommagé. Il s’emploie principalement dans ces phrases : Rendre quelqu’un indemne. Sortir indemne d’une affaire. Il signifie, d’une façon générale, Qui… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • indemne — (Del lat. indemnis.) ► adjetivo Que no ha sufrido daño: ■ el accidente fue muy grave pero ella salió indemne. SINÓNIMO ileso incólume intacto * * * indemne (del lat. «indemnis») adj. Se aplica a lo que no ha sufrido *daño o *perjuicio en ocasión… …   Enciclopedia Universal

  • indemne — (in dè mn ) adj. 1°   Terme de jurisprudence. Qui n a pas éprouvé de perte ; indemnisé. Rendre quelqu un indemne. Sortir indemne d une affaire. 2°   Il se dit en un sens analogue, dans le langage général. Les vaccinés sortent indemnes, la plupart …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • indemne — {{#}}{{LM I21546}}{{〓}} {{SynI22093}} {{[}}indemne{{]}} ‹in·dem·ne› {{《}}▍ adj.inv.{{》}} Libre de daños o de perjuicios: • Tuvo suerte y salió indemne del accidente.{{○}} {{★}}{{\}}ETIMOLOGÍA:{{/}} Del latín indemnis (que no ha sufrido daño).… …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • INDEMNE — adj. des deux genres (EM se prononcent dans ce mot comme dans Jérusalem. ) T. de Jurispr. Indemnisé, dédommagé. Il s emploie principalement dans ces phrases : Rendre quelqu un indemne. Sortir indemne d une affaire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • indemne — adjetivo ileso, incólume, intacto, sano y salvo. ≠ vulnerable, insano. Ileso puede sustituirle, pero comúnmente se usa tratándose de lesión o daño corporal, en tanto que indemne se refiere a daño de cualquier clase. * * * Sinónimos: ■ ileso, in …   Diccionario de sinónimos y antónimos

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”